• 946 visits
  • 13 articles
  • 951 hearts
  • 4 comments

Le blog des écrivains, des livres maudits et des sectateurs de l'étrange 15/09/2009

  
Le blog des écrivains, des livres maudits et des sectateurs de l'étrange
 
De Lovecraft à Jacques Bergier...
 
Le blog des écrivains, des livres maudits et des sectateurs de l'étrange
  

Dans le monde de Jacques Bergier 15/09/2009


Dans le monde de l'ufologie : Jacques Bergier mérite une belle place, on l'a dit grand initié Martiniste. Ce qui ne m'étonnerait pas. On connaît aussi son amitié pour l'écrivain HP Lovecraft.
Il écrira une série de livres ( dont pour " l'aventure mystérieuse" chez J'ai Lu) sur le thème de l'Ufologie et de l'étrange.
En 1970, il écrira " Les Extra-terrestres dans l'histoire", où curieusement il écrira ne pas croire aux "soucoupes volantes" du moins dans le sens où nous l'entendons. Le belge Roger Lorthioir, abondera lui aussi dans ce sens, les " Extra-terrestres" se manifestent tout au long de l'histoire, mais d'où viennent-ils ?
Avec " Les Livres maudits" (1971) Bergier introduira la notion des " hommes en noir" ( aujourd'hui si populaire); il les donnent comme les "gardiens d'un savoir secret" et qui le rester.
Bergier donne d'ailleurs des indications précieuses sur Madame Blavatsky, Ron Hubbard ( Scientologie) et surtout les divers ordres Rose+Croix et autres sociétés très secrètes, dont la Golden Dawn ne semble être qu'une face visible d'un Iceberg bien plus profond.
Un livre a lire et garder certainement.
en 74, Bergier ouvre "enfin" un voile sur le mystère avec son " Visa pour une autre TERRE" et si les Extraterrestres venaient d'une dimension parallèle au moyen de "portes induites".
Roger reprendra longuement cette thèse, dont dans son livre " le secret du GRAAL" et " La lémurie retrouvée"
Bergier soulève un autre voile avec son livre " Les Maîtres Secrets du Temps".
Que sont donc ces failles spatio-temporelles?
Bergier se moquait-il de nous ? Ouvrait-il des pistes à explorer ?

Tags : jacques bergier - extra-terrestres - graal

Emmanuel Swedenborg 15/09/2009

Emmanuel Swedenborg est né à Upsal, en Suède, dans le mois de janvier 1688, suivant quelques auteurs, en 1689, suivant son épitaphe. Son père était évêque de Skara. Swedenborg vécut quatre-vingt-cinq années, sa mort étant arrivée à Londres, le 29 mars 1772. Je me sers de cette expression pour exprimer un simple changement d'état.
La vie d'Emmanuel Swedenborg fut scindée en deux parts, reprit le pasteur. De 1688 à 1745, le baron Emmanuel de Swedenborg apparut dans le monde comme un homme du plus vaste savoir, estimé, chéri pour ses vertus, toujours irréprochable, constamment utile. (...) En 1740, Swedenborg tomba dans un silence absolu, d'où il ne sortit que pour quitter ses occupation temporelles, et pensez exclusivement au monde spirituel. Il reçut les premiers ordres du Ciel en 1745.
Voici comment il a raconté sa vocation:
"Un soir à Londres, après qu'il eut dîné de grand appétit, un brouillard épais se répandit dans sa chambre. Quand les ténèbres se dissipèrent, une créature qui avait pris forme humaine se leva du coin de sa chambre, et lui dit d'une voix terrible :
" - Ne mange pas tant!
"Il fit une diète absolue. La nuit suivante, le même homme vint, rayonnant de lumière, et lui dit :
" - Je suis envoyé par Dieu, qui t'a choisi pour expliquer aux hommes le sens de sa parole et de ses créations. je te dicterai ce que tu dois écrire.
"La vision dura peu de moments. L'ange était, disait-il, vêtu de pourpre.
"Pendant cette nuit, les yeux de son homme intérieur furent ouverts et disposés pour voir dans le ciel, dans le monde des esprits et dans les enfers; trois sphères différentes où il rencontra des personnes de sa connaissance, qui avaient péri dans leur forme humaine, les unes depuis longtemps, les autres depuis peu. Dès ce moment, Swedenborg a constamment vécu de la vie des esprits, et resta dans ce monde comme envoyé de Dieu."
Balzac, Séraphîta, 1835
Bibliographie succincte (en français)
Le livre des rêves, Pandora/Le milieu, 1979
Traité des représentations et des correspondances, (extrait des Arcana Coelestia), Éditions de la Différence, Paris, 1985
L'amour vraiment conjugal (Deliciae Sapientiae de amore conjugiali), Cercle Swedenborg, Meudon, 1974
Swedenborg, Traité curieux des charmes de l'amour conjugal (Des charmes de l'amour conjugal), Éditions Slatkine en 1985
Henry Corbin, Face de Dieu, face de l'homme, Herméneutique et soufisme, Flammarion, 1983

Lovecraft 15/09/2009

C'est le 20 août 1890 que naquit Howard Philips Lovecraft dans la ville de Providence, Rhode Island. Son père, Winfield Scott Lovecraft, qui était un homme de condition modeste possédait une vaste bibliothèque où HPL aimait se réfugier. Il est à noter que Winfield était atteint de parésie et qu'il mourut en 1898. Sa mère, Sarah Susan Philips, était une femme d'ascendance anglaise. C'est elle qui marqua le plus la vie d'HPL. En effet, elle le couvait littéralement et cherchait à protéger son enfant contre les méfaits de la vie quotidienne. De plus, la situation financière déclinante des Lovecraft aggrava le cas de Sarah Susan jusqu'à son retrait au Butler Hospital en mars1919. Elle décéda en mai 1921.

Lovecraft passa la majorité de son enfance à Providence. Ses rares escapades se limitèrent à des vacances passées à Dudley, Massachusetts, où il découvrit la nature, et, comme il l'écrivit plus tard, développa sa passion pour le fantastique. De par sa nature fragile, il se lança très tôt dans l'écriture afin de matérialiser un monde imaginaire pour s'y réfugier. Malgré des d'études prématurément abandonnées, HPL commença à écrire très tôt. D'abord des textes classiques et des essais puis vers l'âge de 13 ans, son premier récit fantastique : "The Beast In The Cave". De plus, il se passionnait pour l'astronomie et écrivait régulièrement des articles pour la Tribune de Providence et il se retrouva rapidement engagé dans la publication d'un fanzine d'astronomie, "The Rhodes Island, Journal of Astronomy".

Ce qui domine la vie de Lovecraft avant tout, c'est sa faiblesse de caractère et son incapacité chronique à vivre en société. Malgré tous ses efforts, ses écrits ne sont que rarement publiés et il faut attendre le départ de sa mère en maison de repos en 1919 (elle meurt en mai 1921) pour que Lovecraft décide de chercher un travail en rapport avec ses capacités.. Et comme il ne s'estime pas doué pour, il décide de devenir nègre, réviseur. Cependant, cette activité peu lucrative lui permit rencontrer de nouveaux amis (dont le célèbre Houdini) ainsi qu'une place de choix comme auteur pour la revue Weird Tales. Cela explique pourquoi les principaux textes d'H.P.L. ne paraissent qu'à partir de cette époque.

Cela lui permit aussi de rencontrer Sonia Greene lorsqu'il révisa pour elle la nouvelle The Invisible Monster. C'est cette femme mûre (10 ans de plus que lui) que Lovecraft épouse en mars 1924 à New York. Ce mariage dure à peine deux ans. Ensuite, Lovecraft se renferma de plus en plus sur lui même, ne sortant de Providence que pour de brefs voyages afin de rencontrer ses correspondants et uniquement lorsque le temps est clément. En effet, H.P.L. supporte de moins en moins les températures basses. Il devint de plus en plus étrange, n'écrivant que la nuit, ou à la rigueur dans la journée, mais les volets clos et à la lumière électrique. Lovecraft ne stoppe sa correspondance que pour reprendre sa plume mais il trouve ses nouveaux écrits loin de ce qu'il imagine et abandonne rapidement.

La situation dégénère peu à peu à mesure que sa santé se détériore. En 1936, il y fait référence sporadiquement dans son courrier mais c'est surtout à partir de l'automne que la maladie empire. Courant février 1937, il est amené au Jane Brown Memorial Hospital où il s'éteint le 15 mars 1937 d'un cancer de l'intestin. Il est enterré dans la concession familiale à Swan Point. La vie de Lovecraft est loin d'être une partie de plaisir. D'abord enfermé dans un contexte familial exclusivement féminin, une adolescence maladive, un mariage raté et une fin de vie pitoyable, H.P.L. n'aurait certainement pas survécu longtemps sans l'assistance de ses nombreux amis et ses talents d'écrivain. Il est aussi notable de dire que Lovecraft était quelque peu raciste, ce que l'on retrouve assez évidemment dans de nombreuses nouvelles. Mais il reste avec Allan Edgar Poe le précurseur du fantastique moderne et le père d'un panthéon extraordinaire...

Pour aller sur le site "je suis mort.com, cliquez sur : http://www.jesuismort.com/biographie_celebrite_chercher/biographie-h.p._lovecraft-1297.php

Robert Chambers 15/09/2009

Le Roi en jaune : rêve d'absinthe

Œuvre sans doute unique d'un auteur inconnu, Le Roi en jaune est une pièce en deux actes que l'on suppose écrite vers la fin du XIXe siècle. On ignore son origine, mais on sait qu'il a bénéficié en Europe d'une vogue aussi soudaine que nocive, puisque sa lecture provoque la folie, parfois le suicide.
Les autorités françaises l'ont interdit et saisi, et la plupart des gouvernements ont suivi leur exemple, mais partout il s'est trouvé des lecteurs téméraires pour braver ces interdictions. Ce succès s'explique par la beauté du livre, décrit comme une réussite artistique inégalée.
Quel genre de folie accompagne ce livre ?
La réponse que nous donnent les nouvelles est double.
Le lecteur est d'abord frappé par une crise dépressive, avec effondrement intellectuel et nerveux, perte du sommeil et instabilité d'humeur . (" La Cour du Dragon ", " Le Signe Jaune ",
" Le Restaurateur de réputations ").
Une fois passée, la crise initiale laisse subsister une inquiétude, une nervosité tenace ainsi que l'impression d'une fatalité dont la victime ne pourra plus se défaire.

Dans " Le Signe Jaune ", on voit même se créer une complicité entre les lecteurs, conscients d'être prisonniers du même mal et prenant à leur déchéance un plaisir d'esthètes pervers, tels les adeptes des stupéfiants alors en vogue (absinthe, éther, opium). Chez Hildred Castaigne par contre (" Le Restaurateur de réputations ") la personnalité nouvelle qui se développe n'est pas dépressive mais plutôt paranoïaque, avec des délires de grandeur et des idées de persécution ; peut-être à cause du fait que, déjà déséquilibré mentalement, Hildred ne réagit pas de la même manière que les autres à la lecture du Roi en jaune.
Enfin survient une crise finale au cours de laquelle le sujet est plongé dans l'univers du Roi en jaune, soit pour y triompher (" Le Restaurateur de réputations "), soit pour y connaître la torture et la mort
(" La Cour du Dragon ", " Le Signe Jaune ").
Dans certains cas cependant, l'issue n'est pas fatale : Alec, dans " Le Masque ", semble traverser cette crise au cours de sa maladie. Il en réchappe, profondément marqué, mais le retour à la vie de Geneviève à la fin de l'histoire vient augmenter ses chances de guérison.
On voit que l'angle d'attaque de Chambers n'est pas celui de Lovecraft ou de Borges. Il ne s'en prend pas à l'intellect, mais à l'émotion et au sens esthétique. On reconnaît une des idées maîtresses de l'esthétique décadentes, celle d'une proche parenté entre la mort et la beauté. L'œuvre d'art, qui vise à représenter celle-ci, est le produit d'une alchimie dont le résultat est parfois un poison mortel. Telle est l'essence du Roi en jaune, ouvrage si parfait qu'il en détruit la santé mentale de ses lecteurs et les ronge comme une gangrène.

Ce n'est cependant pas le seul aspect de ce livre. Les réflexions des personnages laissent deviner des pages dénonçant avec désinvolture et esprit, en des mots précieux et empoisonnés, les illusions morales qui rendent la vie vivable, un peu comme les amers traits d'esprit que savait si bien manier le prince des décadents, Oscar Wilde. Si Le Roi en jaune est insoutenable, c'est au même titre que ces romans de Sade dont les outrances laissent le lecteur avec une profonde sensation de malaise ; ou, mieux encore, que ces films de Peter Greenaway, comme " Meurtres dans un jardin anglais " ou " The Baby of Macon ", dans lesquels la somptuosité des décors, des costumes et de la musique ne souligne que mieux la cruauté de l'intrigue, le cynisme des personnages et la perversité de leurs relations. Là où Lovecraft nous montre un univers froid et indifférent envers l'homme, pour Chambers c'est l'homme lui-même qui, sous le masque de ses sourires et de ses bonnes manières, dissimule froideur et indifférence envers ses semblables. Tel est l'effet de la pièce maléfique. Elle offre au lecteur la Vérité, mais celle-ci n'est qu'un Spectre inhumain et grimaçant.

La pièce de théâtre imaginée par Chambers s'avère, en fin de compte, à la fois proche et différente des livres maudits de Lovecraft et Borges. La proximité vient de ce que, tout comme eux, elle contient des révélations difficilement supportables. Celles-ci, cependant, ne portent pas sur la structure de l'univers, ni sur l'étendue du possible : elles ne font que révéler à l'homme son vrai visage.


Tags : le roi en jaune - robert chambers

Le Nécronomicon 20/10/2010

PREFACE

Une polémique àdepuis longtemps existé pour savoir si le Nécronomicon était réel, s'il était une originalité ou s'il avait été inventé par le maître de providence dans le but de juustifiier l'origine de ses oeuvres littéraires. Cette polémique, elle n'existe plus. Elle est morte et rends le livre vivant tout comme seront désormais les morts-vivants et les créatures de cauchemar qui viendront peupler votre esprit pour l'éternité.
 
"Al-hamdu min Iah mandulu men ansur cthul humdu hantam shub niggurath"

"Al-hamdu heru maharu cadat. Al-numu irhul mutihu min asman phul hasphun. Al thurumun muhushum tawud tuhubun al-azif"

Tags : nécronomicon - lovecraft

Le livre des stances sacrées de Dzyan 20/10/2010

PROLOGUE
 
STANCE 1

La stance 1 décrit l'état du tout unique pendant une première période qui se situe avant la première vibration de la manifestation en voie de réveil.

La stance 2 décrit un état assez rapproché de celui que décrit la stance 1 mais qui est en réalité vraimment différent. L e lecteur doit donc se llaisser guider par son intuition et ses facultés supérieures pour décoder les allégories présentes dans ce texte.

La stance 3 décrit le réveil de l'univers à la vie après la première période. Elle décrit l'émergence de systèmes ternaires et complexes, de leur état d'absorption dans l'unité.

La stance 4 expose la différenciation du germe dans l'univers dans la hiérarchie septénaire des pouvoirs personnifiés en divinités qui ne sont que les différentes manifestations de l'énergie une et suprême

La stance 5 décrit le processus de formation du monde. La matière cosmique se présente diffuse puis, il se forme un tourbillon de feu que l'on nomme nébulleuse.

La stance 6 décrit les étapes de formation du monde et décrit son évolution jusqu'a sa quatrième grande période.

La stance 7 décrit l'histoire de la vie jusqu'a l'apparition de l'être humain.

La stance 8 décrit la substance primordiale de l'univers.

La stance 9 expose la septénarité de la matière dans l'univers ainsi que ses différents états.

La stance 10 expose la réalité de la substance cachée du soleil. Elle explique le fonctionnement de ce dernier.

La stance 11 expose la nature tout aussi septénaire de la matière qui gît dans l'univers non manifesté.

La stance 12 explique l'état de la quatrième race et parle du troisième oeil qui lui fut arraché. Elle discourt également sur la "vie unique" et sa septénarité.

Commentaires sur les manuscrits Pnakotiques 20/10/2010

PROLOGUE

PREMIERE TABLETTE : altak redok hob sog froghtagh

SECONDE TABLETTE : altak arok mabrok

TROISIEME TABLETTE : altak shirok

QUATRIEME TABLETTE : altak tzarok

CINQUIEME TABLETTE : bratak lomok

SIXIEME TABLETTE : benath cthugga pnakoth

SEPTIEME TABLETTE : benath pnath

HUITIEME TABLETTE: benath carak

NEUVIEME TABLETTE : benath mordrekk

DIXIEME TABLETTE : errtag baak

ONZIEME TABLETTE : ertag ralog proklalog

DOUZIEME TABLETTE : errtag bratag

TREIZIEME TABLETTE : ertag olof

QUATORZIEME TABLETTE : errtag lenge

Tags : tablettes - manuscrits pnakotiques

Trois livres 20/10/2010

Trois livres maudits que Christopher Thill ne vous conseille pas...
http://www.oeildusphinx.com/3livres.html


D'autres extraits concernant de véritables livres anciens :
cliquez ici : http://bernard4700.skyrock.mobi/4.html

BLOG DE SOUTIENT A L'ECRIVAIN LUCIUS LIBER 27/07/2012

SOUTENEZ L'ECRIVAIN LUCIUS LIBER ET METTEZ-VOUS EN AMIS SUR SON BLOG PRINCIPAL PUIS PLACEZ CE MESSAGE DANS LE VOTRE
 
Mauvaise nouvelle : Mon blog luciusroman n'est plus valable. J'ai été pirate et le blog a été totalement modifie a mon grand desarroi. Cinq ans de travails mis a la poubelle. Je creerais donc un nouveau blog a cette adresse :
 
 Je ne sais pas qui est cette jeune brune mais je vous invite a lui dire ce que j'en pense... Vous voyez...